Théâtre du Grand Rond
23 rue des Potiers
31000 Toulouse
Tél. : 05 61 62 14 85

Devenir associé·e de la SCIC

Si vous souhaitez faire partie de la vie du Théâtre, nous vous invitons à rejoindre l'aventure en souscrivant une part de la SCIC et devenir associé·e du Théâtre !
Toutes les informations par ici.


    


Suivez notre actualité en vous inscrivant à notre newsletter en cliquant ici !



> Lire la suite...
Anton Émois


© DR
Compagnie : L'Agit Théâtre,
De : Anton Tchekhov,
Mise en scène : Marion Bouvarel, Philippe Cataix, François Fehner
Avec : Marion Bouvarel, François Fehner,
Musicien(s) : Philippe Cataix
Chanson, musique originale : Philippe Cataix - Création décor, costumes : Marion Bouvarel - Construction décor : Josselin Roche - Lumière : Patrice Lécussan

Représentation(s) :

Les 22, 23 et 26 décembre 2020 à 21h
Jeudi 24 décembre à 19h30
Genre : Samovar, accordéon et vodka
Durée : 1h

Réserver


Si vous ne deviez découvrir qu’un seul écrivain russe adapté au théâtre, il faudrait que ce soit Tchekhov. Si vous ne deviez découvrir qu’une seule compagnie à Toulouse et dans sa région, il faudrait que ce soit L’Agit. Si vous ne deviez entendre qu’un seul accordéoniste, il faudrait que ce soit Cataix. Alors oui, c’est dur pour tou·te·s les autres, mais comment ne pas vous conseiller de plonger et vous laisser envelopper avec L’Agit dans les nouvelles de Tchekhov !

Tchekhov est dans l’ADN de L’Agit, dans son patrimoine poétique. Les yeux et le sourire de Marion Bouvarel, la voix de François Fehner, les notes d’accordéon de Philippe Cataix… vous y êtes ! Même le samovar fume et bientôt le thé sera servi. Parcourez les paysages, soufflez sur les braises, plongez dans les méandres des idées et des pensées de ces personnages. Si lointain·e·s, dans cette Russie des Tsars et des campagnes bourgeoises, ils et elle vont pourtant vous raconter ce qui est, ce qu’ils et elles sont.     Le public aura la lourde tâche de choisir quelles nouvelles il voudra entendre, elles sont regroupées par thème : les femmes, la folie, la nature, justice et société. De là, l’accordéon de Cataix souffle et aspire les mots et les paysages de ces histoires. Un mélange de fête et de noirceur, de chaleur humaine et de froid sibérien, de désir et d’apathie, qui souffle autour du samovar, dans la douce chaleur russe, un vent puissant d’humanité.



Retour Bookmark and Share
© Théâtre du Grand Rond 2011 - Admin