Théâtre du Grand Rond
23 rue des Potiers
31000 Toulouse
Tél. : 05 61 62 14 85

Devenir associé·e de la SCIC

Si vous souhaitez faire partie de la vie du Théâtre, nous vous invitons à rejoindre l'aventure en souscrivant une part de la SCIC et devenir associé·e du Théâtre !
Toutes les informations par ici.


    


Suivez notre actualité en vous inscrivant à notre newsletter en cliquant ici !



> Lire la suite...
Chantiers de cirque


© Dmitrijus Matvejevas, Lindçay Khan
Compagnie : La Nour, Cie Biscornue

Représentation(s) :

Du 28 juillet au 1er août 2020
Du mardi au samedi à 20h30
Genre : Cirque bâtard et solo contorsionné
Durée : 1h35
ATTENTION / ACTU NORMES COVID  : La billetterie et le théâtre ouvrent uniquement 20 MINUTES AVANT le début du spectacle. Rendez vous à partir de 20H10 et n'oubliez pas votre masque !


Spectacle initialement programmé du 2 au 6 juin 2020.
En partenariat avec le Studio PACT, Esacto'Lido et la Grainerie.

Cette année encore, le rendez-vous de juin tant attendu aurait dû avoir lieu. Le voici donc en juillet... Le studio PACT nous présente deux soli de femme qui racontent chacun une histoire bien différente. Un co-plateau qui tourne autour de la danse, du clown, d’un flow servi par des circassiennes qui vont vous tourner et retourner dans tous les sens du terme.

Mektoub
La Nour
Genre : Cirque bâtard, conte blédard

Mektoub, c’est l’histoire d’une blédarde à la poétique lumineuse racontée par une trentenaire qui questionne ce dont elle hérite et ce dont elle s’acquiert, ce dont elle a honte et ce dont elle est fière.
Entre des cerceaux qui se transforment et défient les règles métaphysiques, un corps qui parle de 1001 manières, il y a le jeu, le mouvement, l’objet et la matière, le son et la voix. C’est de cet ensemble qu’est fait Mektoub : une spirale éternelle, en quête d’amour-propre, d’affirmation et de lumière. Mektoub exprime le fatalisme et cette performance nous montre comment changer notre destin en le décidant, en décidant notamment d’aller voir la mer au moins une fois par an...  
Durée : 45mn - De, avec : Mounâ Nemri - Regard extérieur : Maël Tebibi - Regard chorégraphique : Christophe Le Goff
 

L’Hiver en juillet
Cie Biscornue
Genre : Solo contorsionné et recyclable

« Tremblez ! Car Kerttu-Katariina Inkeri Anneli Henriikantytär Ylä-Töyrylä, cette professionnelle du tricot, nous revient de sa forêt gelée, et elle n’a pas dit son dernier mot. » Cie Biscornue
Cette créature au corps tordu, coincée dans des postures improbables nous parle d’abord avec son corps. La voix et les mots arrivent peu à peu sous forme de chansons finlandaises ou de petites histoires absurdes qui, au passage, rétabliront la vérité au sujet du Père Noël, de la vodka ou encore des lutins et des femmes... Cette créature est une femme qui brille surtout par ses paradoxes, à la fois unique et terriblement clichée, femme fatale et chaussettes en laine.
L’Hiver en juillet est un solo à l’envers où l’absurdité se contorsionne entre équilibres et patins à roulettes.  
Durée : 40mn - De, avec : Jatta Borg - Regard extérieur : Antoine Nicaud



Retour Bookmark and Share
© Théâtre du Grand Rond 2011 - Admin