Théâtre du Grand Rond
23 rue des Potiers
31000 Toulouse
Tél. : 05 61 62 14 85

[à l'écoute] Émission Au Grand Rond si j’y suis, du mardi 14 novembre de 14h à 15h sur Radio Mon Païs (90.1)

Ils étaient autour des micros pour répondre à nos questions :
- Manon et François de Séquence Court-Métrage
- Hélène de Migrant'Scène
- Enora de Marionnettissimo
- Marc, notre nouveau chroniqueur

 

écouter ici


Journal n°45 - septembre/décembre 2017

Feuilletez le journal ici.


    


Suivez notre actualité en vous inscrivant à notre newsletter en cliquant ici !



> Lire la suite...
Ubu Roi


DR
Compagnie : Le Puits qui parle
De : Alfred Jarry
Mise en scène : Valérie Forestier
Avec : Sabrina Amengual, Michaël Egard, Valérie Forestier

Représentation(s) :

Du 10 au 21 avril 2018 à 21h
Du mardi au samedi, relâche les dimanche et lundi
Genre : farce télégénique
Durée : 1h15

Réserver


  Dans le cadre des fils rouges A toute vitesse et Enragez-vous


A la croisée du clown, de la marionnette, du théâtre d’objets et du petit écran, ce spectacle est un OVNI ludique et populaire, réconciliant les novices, les amoureux·euses du théâtre et des lettres, les jeunes et moins jeunes, les réfractaires, les cinéphiles et les téléphages. Cette version de Ubu est furieusement drôle, inventive et tellement vitaminée qu’en comparaison, un épisode de 24h chrono ressemble à un hommage contemplatif à La Petite Maison dans la prairie.

Un Ubu au pouvoir ? Les nobles sont décapités, les magistrats décervelés, les financiers ratiboisés, les paysans croûlent sous les impôts, les pauvres s’humilient pour une caisse d’argent et, pour finir ? C’est la guerre ! A l’heure des « vérités alternatives » (Alternative facts) du président des USA, de la déliquescence de notre propre système politique (nous écrivons cela en pleine campagne présidentielle), il y a de quoi regarder cet Ubu avec attention…

Le « décervelage » télévisuel faisant aujourd’hui clairement partie des stratégies employées par les « puissants » pour dominer les populations, la compagnie a choisi de se battre contre lui avec ses propres armes : c’est bien à une version télécinématrographique de la pièce que nous vous convions. Derrière un castelet propice à toutes les audaces et transformations, les comédiens-troncs nous embarquent dans un ballet délirant duquel la télévision sort essorée par le théâtre, la bêtise par les mots, la barbarie par la civilisation.

Presse

Retour Bookmark and Share
© Théâtre du Grand Rond 2011 - Admin