Théâtre du Grand Rond
23 rue des Potiers
31000 Toulouse
Tél. : 05 61 62 14 85

[à l'écoute] Émission Au Grand Rond si j’y suis, du mardi 14 novembre de 14h à 15h sur Radio Mon Païs (90.1)

Ils étaient autour des micros pour répondre à nos questions :
- Manon et François de Séquence Court-Métrage
- Hélène de Migrant'Scène
- Enora de Marionnettissimo
- Marc, notre nouveau chroniqueur

 

écouter ici


Journal n°45 - septembre/décembre 2017

Feuilletez le journal ici.


    


Suivez notre actualité en vous inscrivant à notre newsletter en cliquant ici !



> Lire la suite...
Quelque part au milieu de la nuit


© Vincent Descotils, La Soi Disante Cie
Compagnie : La Soi Disante Cie
De : Daniel Keene
Mise en scène : Valérie Véril
Avec : Jessica Laryennat, Hélène Sarrazin
Coproduit par le Théâtre du Grand Rond

Représentation(s) :

Du 3 au 7 avril 2018 à 21h
Genre : Thelma et Louise
Durée : 1h15
Création

Réserver


  Dans le cadre du fil rouge Les Joies de la famille

C’est l’histoire d’Agnès, qu’on suppose très vite être atteinte d’une maladie qui transforme sa mémoire en gruyère à gros trous, et qui, de ce fait, ne peut plus être autonome. Le spectacle commence au moment où Sylvie, sa fille, vient la chercher pour s’en occuper. On va les suivre toutes les deux au cours de leur voyage nocturne en train, depuis la maison de la mère, qui a été vidée de ses meubles, jusqu’à la maison de la fille où, désormais, elles vont vivre ensemble.

C’est avec légèreté et un brin de dédramatisation que les deux comédiennes, Hélène Sarrazin (L’Agit, le Royal de Luxe…) et Jessica Laryennat (jeune comédienne issue du conservatoire) s’emparent avec brio de ce sujet rarement évoqué sur les planches, même si toutes et tous sont, ou seront probablement un jour ou l’autre, confronté·e·s à cette étonnante pirouette de la vie qui fait de la fille, la mère et de la mère, une petite fille.

C’est avec ce texte magnifique de Daniel Keene que Valérie Véril souhaite évoquer le thème d’une sphère familiale que la maladie va bouleverser. Valérie c’est l’autrice et la comédienne du désopilant Attifa de Yambolé, c’est une artiste dont l’acuité transformait nos racismes ordinaires en farce drolatique propre à réinterroger nos (trop) bonnes consciences. Gageons que cette finesse trouvera là aussi un terrain parfait où s’exprimer.


Les spectacles circulent entre Le Moulin de Roques et le Grand Rond. La Soi Disante Cie sera en résidence à Roques-sur-Garonne et, avant de poser ses valises à Toulouse, fera une première sortie de son spectacle au Moulin le samedi 31 mars à 20h30.
+ d’infos

   



Retour Bookmark and Share
© Théâtre du Grand Rond 2011 - Admin