Théâtre du Grand Rond
23 rue des Potiers
31000 Toulouse
Tél. : 05 61 62 14 85

[à l'écoute] Émission Au Grand Rond si j’y suis, du mardi 14 novembre de 14h à 15h sur Radio Mon Païs (90.1)

Ils étaient autour des micros pour répondre à nos questions :
- Manon et François de Séquence Court-Métrage
- Hélène de Migrant'Scène
- Enora de Marionnettissimo
- Marc, notre nouveau chroniqueur

 

écouter ici


Journal n°45 - septembre/décembre 2017

Feuilletez le journal ici.


    


Suivez notre actualité en vous inscrivant à notre newsletter en cliquant ici !



> Lire la suite...
La Méningite des poireaux


© Roman Vigouroux
Compagnie : Frédéric Naud et Cie,
Mise en scène : Marie-Charlotte Biais,
Avec : Jeanne Videau, Frédéric Naud,
Conception : Frédéric Naud, Jeanne Videau - Texte : Frédéric Naud - Musique : Chloé Lacan, Alice Noureux - Aide aux écritures (texte et dramaturgie) : Chloé Lacan - Lumière : Louna Guillot
Coproduit par le Théâtre du Grand Rond

Représentation(s) :

Du 27 février au 10 mars 2018 à 21h
Du mardi au samedi, relâche les dimanche et lundi
Genre : moulin à folie et grain de vente
Durée : 1h20


Le mardi : 1 place achetée = 1 place offerte

Réserver


La Méningite des poireaux nous embarque en mots et en musique dans le tourbillon de la vie sanchopanchesque du Dr Tosquelles. Le révolutionnaire de la psychiatrie, le pourfendeur des idées reçues, l’ouvreur d’esprits et de paupières. La Méningite est de ces (rares) spectacles qui nous transforment, pour de bon, immédiatement. C’est quoi la folie ? C’est quoi être fou ? Folle ? Peut-être rien d’autre que la vie finalement.

Avec La Méningite des poireaux, Frédéric Naud boucle sa seconde trilogie. Trois spectacles pour interroger les normes mentales, regarder avec des yeux neufs celles ou ceux que nous considérons comme « fous » ou « folles », celles  et ceux qui ne rentrent pas dans les cases et finalement faire éclater nos préjugés dans un grand éclat de rire ou d’étonnement. Le pari de Frédéric Naud était risqué, d’aucun disait, totalement fou. Le résultat est un miracle de théâtre et d’intelligence collective. Toutes les belles idées sont des idées folles !

"Deux voix, quatre yeux, un accordéon, du papier journal. Et ça suffit pour partir en voyage.
(…) Le reste, c'est beaucoup de rire, plus encore de tendresse, des scènes qui poignent, au service d'un propos engagé – mais sans lourdeur – sur notre manière de traiter ces fous qui ne sont que des excès de nous-mêmes. "
Sans la reconnaissance de la valeur humaine de la folie, c'est l'homme même qui disparaît", conclut le bon docteur Tosquelles. Tout est dit."
Jacques-Olivier Badia, Le Clou dans la planche

PS : nous avons accueilli le spectacle la saison dernière pour sa création et quand on vous le conseille, croyez-nous, nous savons de quoi nous parlons !


 

Presse



Retour Bookmark and Share
© Théâtre du Grand Rond 2011 - Admin