Théâtre du Grand Rond
23 rue des Potiers
31000 Toulouse
Tél. : 05 61 62 14 85

Devenir associé·e de la SCIC

Si vous souhaitez faire partie de la vie du Théâtre, nous vous invitons à rejoindre l'aventure en souscrivant une part de la SCIC et devenir associé·e du Théâtre !
Toutes les informations par ici.


    


Suivez notre actualité en vous inscrivant à notre newsletter en cliquant ici !



> Lire la suite...
In-tranquilles


© Aurélia Pfend
Compagnie : Comme Une Compagnie
De : d'après Écrits pour la parole de Léonora Miano
Mise en scène : Sarah Cousy,
Avec : Sarah Cousy, Ibrahima Bah, Mélia Bannerman, Ernest Barbery
Création musicale : Ernest Barbery - Création vidéo : Aurélia Pfend - Création lumière : Christophe Barrière - Accompagnement dramaturgique : Maryline Vaurs - Acompagnement chorégraphique : Mathilde Olivarès

Représentation(s) :

Du 18 au 22 janvier 2022
Du mardi au samedi à 21h
Genre : 
Écrits pour la parole
Durée : 1h20


création / coproduction Théâtre du Grand Rond

La compagnie Comme une compagnie a choisi de porter à la scène les mots de l’autrice afropéenne Léonora Miano. En adaptant sa pièce Ecrits pour la parole, la compagnie veut prendre à bras le corps la question de la place des femmes noires dans la société française, dans une démarche qui vise à déconstruire les assignations raciales, politiques et sexuelles. Un théâtre qui porte la voix et hausse le ton, en déployant l’énergie émancipatrice du rock pour donner toute son ampleur au texte de Miano.

Vous avez peut-être eu la chance de voir une première version de ce texte en mars 2020 aux apéros-spectacles, c’est désormais sur scène et avec 4 interprètes que vous pourrez découvrir la nouvelle création de Sarah Cousy. Pour faire résonner l'énergie émancipatrice de ces instantanés, petites histoires, bribes de réalité, pour rendre audible la parole proscrite, les cris étouffés, pour évoquer l'immigration, le machisme, les relations homme/femme avec force et humour.

« Je ne veux plus qu’on m’aime ; Si je ne peux pas me loger travailler me réaliser arriver tout en haut ; Je ne veux plus qu’on m’aime si je ne suis pas dans les livres d’Histoire dans les livres tout court ; A la tête des institutions »

Comme une compagnie développe depuis 2009 une réflexion artistique et politique avec le souci de s’adresser à chacun·e, considérant le théâtre comme une mise en commun de nos singularités, où se nouent l’intelligible et le sensible. Léonora Miano est l’autrice d’une œuvre dense, engagée et abondamment primée (Prix Goncourt des lycéen·ne·s 2006, Prix Femina 2013). Écrits pour la parole a reçu en 2012 le prix Seligmann, consacré à la lutte contre le racisme, l'injustice et l'intolérance.

 


EXPOSITION PHOTO

Du 3 au 31 janvier, dans la partie accueil du Théâtre, découvrez l’expo photo D’une douceur d’être puissance d’Aurélia Pfend, créatrice vidéo du spectacle.
Dans le cadre de la création théâtrale In-tranquilles, Aurélia Pfend est invitée à mettre en mots et en images des liens entre femmes.

Tu as mis dans le creux de ma main des poussières d’étoiles. Sans rien me dire. Tu es partie avec ce secret. Peut-être savais-tu déjà qu’il y aurait des rencontres.
J’ai appris que le combat c’est d’être là, pleinement. Un combat qui s’échoue et se transforme, à force, n’en est plus un. Être là, pleinement.


Formée dès 1998 à La Fabrique par Sabine Jauffret à Valence d'Albigeois, Aurélia Pfend commence à raconter des histoires et les mettre en image. Il faut dire que l’environnement y était favorable : la campagne du Tarn propose comme principaux loisirs la forêt pour se faire peur ou bien l’herbe tendre des prés pour regarder les nuages. Il n’y avait d’autres issues que de se raconter des histoires.
Malgré le temps, des déplacements et le chaos de la vie, son travail persiste à traduire le singulier du réel en sensible.



Retour Bookmark and Share
© Théâtre du Grand Rond 2011 - Admin