Théâtre du Grand Rond
23 rue des Potiers
31000 Toulouse
Tél. : 05 61 62 14 85

Journal n°48 - septembre/décembre 2018

Feuilletez le journal ici.


    


Suivez notre actualité en vous inscrivant à notre newsletter en cliquant ici !



> Lire la suite...
Les Souliers mouillés


© Philippe Durand
Compagnie : La Farouche compagnie
De : Sabrina Chézeau
Mise en scène : Luigi Rignanèse
Avec : Sabrina Chézeau

Représentation(s) :
Le Mardi 30 Octobre 2018 à 11:00:00
Le Mardi 30 Octobre 2018 à 15:00:00
Le Mercredi 31 Octobre 2018 à 11:00:00
Le Mercredi 31 Octobre 2018 à 15:00:00
Le Jeudi 01 Novembre 2018 à 11:00:00
Le Jeudi 01 Novembre 2018 à 15:00:00
Le Vendredi 02 Novembre 2018 à 11:00:00
Le Vendredi 02 Novembre 2018 à 15:00:00
Le Samedi 03 Novembre 2018 à 11:00:00
Le Samedi 03 Novembre 2018 à 15:00:00
Le Mercredi 07 Novembre 2018 à 15:00:00
Le Samedi 10 Novembre 2018 à 15:00:00

A partir de 7 ans

Juanito vit seul avec son père, un pêcheur aimant mais un tantinet bourru qui part travailler, toutes les nuits, à bord de son petit bateau. Tous les matins, avant de partir à l’école, Juanito vérifie que les gros souliers mouillés de son papa sont bien là, preuve qu’il est bien rentré. Sauf que ce matin, il ne les voit pas. Juanito part alors à la recherche de son père et se lance dans une aventure à la fois touchante, rocambolesque et pleine d’humour.

Juanito ne sait rien de sa mère. Il a beau questionner son père, le sujet est difficile et les mots ne viennent jamais. Alors quand son père disparaît lui aussi, Juanito met tout en œuvre pour le retrouver. Retrouvera-t-il son père ? Découvrira-t-il, par la même occasion, l’histoire de sa mère ? Sabrina Chézeau nous raconte avec énergie et malice ce récit d’aventures qui aborde, l’air de rien, les questions de la peur de l’abandon et des secrets familiaux. Juanito va vivre un véritable parcours initiatique marqué de rencontres loufoques qui va le faire grandir un peu et nous avec !

Nous sommes ravi·e·s d’accueillir la Farouche Cie que nous avions découverte avec La Sauvage et qui nous avait déjà conquis·e·s par la malice de son jeu et par l’intelligence et la finesse du récit. Avec pour seul décor des toiles de bateau cousues en fond de scène et un tabouret, la remarquable Sabrina Chézeau embarque les petit·e·s comme les grand·e·s avec légèreté, humour et émotion, de rebondissements tendres en drôles de rebondissements.





Retour Bookmark and Share
© Théâtre du Grand Rond 2011 - Admin