Théâtre du Grand Rond
23 rue des Potiers
31000 Toulouse
Tél. : 05 61 62 14 85

Journal n°48 - septembre/décembre 2018

Feuilletez le journal ici.


    


Suivez notre actualité en vous inscrivant à notre newsletter en cliquant ici !



> Lire la suite...
Hauts Céans


© DR
Compagnie : Compagnie Le Qui Vive
Mise en scène : Frédéric Cyprien, Nicolas Dégremont
Avec : Frédéric Cyprien, Nicolas Dégremont
D’après Bataille Navale de Jean-Michel Ribes

Représentation(s) :

Du 31 juillet au 11 août 2018 à 20h30
Du mardi au samedi - relâche les dimanche et lundi
Genre : touché coulé
Durée : 1h05


« Très élégamment, Jean-Michel Ribes a donné à Nicolas Dégremont et à Frédéric Cyprien le feu vert pour qu’ils prolongent l’aventure et la poussent assez loin pour voir si leur idée, telle une bouteille jetée à la mer, pouvait arriver quelque part. Et il a eu raison de leur faire confiance. » Overblog

Voilà un très bel exemple de cadavre exquis… Sauf que les comédiens jouent complètement à découvert et que c’est encore plus savoureux. Soyons un peu plus clair·e·s : au départ il y a Bataille Navale, une courte pièce de Ribes écrite en 1981. Trente ans plus tard, parce qu’ils sont joueurs et gourmands, Frédéric Cyprien et Nicolas Dégremont écrivent la suite. Voilà Hauts Céans… un tête à tête maritime à l’humour implacable et à la joute verbale de haute tenue !

Ribes réunit donc Plantin, barman du salon de deuxième classe et Félix Blandaimé, aristocrate désuet sur un radeau de fortune. Ils sont les seuls survivants d’un paquebot ayant probablement sombré. Evidemment, tout les oppose mais ils sont indispensables l’un à l’autre par une loi physique : ils sont dans l’obligation du contrepoids – au propre, comme au figuré – sinon… ils coulent ! Ils errent donc sur l’océan - tout en philosophant – et cherchent leur salut dans un hypothétique S.O.S… Le pari n’était pas simple, la Compagnie Le Qui Vive le remporte haut la main ! Une gageure que de prendre la suite du grand Ribes… On n’y voit ici que du feu, les textes se mêlent à la perfection et les comédiens sont sublimes de justesse et de complicité. Un Piège en haute mer version Palace à ne rater sous aucun prétexte !



Retour Bookmark and Share
© Théâtre du Grand Rond 2011 - Admin