Théâtre du Grand Rond
23 rue des Potiers
31000 Toulouse
Tél. : 05 61 62 14 85

Journal n°47 - mai/août 2018

Feuilletez le journal ici.


[à l'écoute] Émission Au Grand Rond si j’y suis, du mardi 13 mars de 14h à 15h sur Radio Mon Païs (90.1)

Ils seront autour des micros pour répondre à nos questions :
- Sophie Scheidt, metteuse en scène et comédienne du spectacle Le Tabou.
- Marie Diévart du Printemps du rire.
- Marc Compozieux pour sa chronique.

à écouter ici


    


Suivez notre actualité en vous inscrivant à notre newsletter en cliquant ici !



> Lire la suite...
L'Homme est le seul animal qui porte des bretelles (c'est ce qui le distingue nettement du boa)


DR
Compagnie : 11h11
De : Alexandre Vialatte
Mise en scène : Marc Compozieux, Alexis Gorbatchevsky,
Avec : Marc Compozieux, Alexis Gorbatchevsky,
Regards extérieurs : Hélène Zanon - Coproduit par le Théâtre du Grand Rond

Représentation(s) :

Du 20 au 24 février 2018 à 21h
Genre : pré-Desprogien
Durée : 1h


Marc Compozieux et Alexis Gorbatchevsky vous proposent de (re)découvrir avec une bonne dose d’humour, une mise en scène décalée et beaucoup de poésie l’œuvre de ce personnage érudit, fantaisiste et hurluberluesque qu’était Alexandre Vialatte. Alexandre Vialatte pour ceux qui ne le connaissent pas, c’est le père spirituel de Pierre Desproges, un style inimitable et un humour décapant. A déguster sans détour !

On les avait accueillis pour leur premier spectacle Le 11/11/11 à 11h11 étonnant, non?, hommage aux textes de Desproges qui nous avait régalés. La saison dernière au Grand Rond, ils se sont attaqués au maître supérieur, l’inspirateur de l’humour et de l’esprit desprogien, Alexandre Vialatte et avaient créé L’Homme est le seul animal... Comme nous avions beaucoup beaucoup aimé, et bien… on vous le re-propose !

Alexandre Vialatte c’est un chroniqueur libre, un amoureux du verbe, un intellectuel touche-à-tout, féru de littérature, passionné de sciences et étrangement obsédé par tout ce qui nage, vole et respire. Alexandre Vialatte c’est surtout un fin sociologue qui bouscule nos préjugés par l’ironie, une pointe de cynisme et un humour de l’absurde.

Marc et Alexis empruntent des textes à ses chroniques pour nous les livrer sur un plateau savoureusement fantaisiste, illustré par un bestiaire hétéroclite (tout y passe du chat empaillé au kangourou géant, en passant par le guépard - on ne vous en dit pas plus !). Chacun à leur tour ils incarnent, déclament et détricotent le fil rouge de la pensée de cet écrivain « notoirement méconnu ».



Retour Bookmark and Share
© Théâtre du Grand Rond 2011 - Admin