Théâtre du Grand Rond
23 rue des Potiers
31000 Toulouse
Tél. : 05 61 62 14 85

[à l'écoute] Émission Au Grand Rond si j’y suis, mardi 9 mai de 14h à 15h sur Radio Mon Païs (90.1)

Pour la dernière de la saison, des artistes invités réagissent à l'actualité. Ils étaient avec nous : Marc Prépus et ses complices, Panda et Croûte, Sarah Nassar, Sébastien Osmont, Marc Compozieux et Hélène Larouy. En duplex de Paris, Renata Antonante et en duplex de Berne, Alexandre Bordier.

écouter ici


[à l'écoute] L'équipe du Grand Rond vous présente Le Grand Rond Pète les Plombs dans le Magazine de Canal Sud (92.2)

Le Grand Rond Pète les Plombs, c'est du 9 au 27 mai, et on vous en parle dans Le Magazine de Canal Sud.

écouter ici


Journal n°44 - mai/août 2017

Le nouveau journal est en ligne !
A feuilleter ici.


    


Suivez notre actualité en vous inscrivant à notre newsletter en cliquant ici !



> Lire la suite...
Médéa Mountains - Alima


Chanteur(s) : Alima,
Musicien(s) : Fabrice Dang,


Représentation(s) :

Du 16 au 20 mai 2017 à 19h
Genre : A vous donner la chair de poule
Durée : 50 mn

Participation libre mais nécessaire !
Ouverture des portes à partir de 18h30


C’est à un concert d’un genre très particulier auquel Alima nous convie. Un concert qui devrait vous marquer longtemps tant l’intensité de la voix mêlée aux sons de la guitare embarquent l’âme en des contrés très peu explorées. D’origine algérienne, Alima se réapproprie la langue arabe en la déstructurant, en lui donnant un sens symbolique, celui de la mémoire imaginaire et réelle de la ville de Medea mêlée à sa propre mémoire d’enfant d’immigrés. Mémoire d’Alger, ville de sa famille et de ses ancêtres, ville  qui a traversé de plein fouet la décennie noire, ville montagnarde du chaos et de la beauté.

Un moment totalement magique !

Spectacle en résidence au Théâtre de la Digue en novembre 2017.

https://medeamountains.bandcamp.com/
 


Alima Hamel mène depuis la fin des années 90 des projets multiformes. D'abord au sein du groupe Monkomarok où son chant nourrit une musique mêlant Jazz, Musique du monde et Rock progressif. Ensuite au sein du duo Alima et Lone Kent, dans lequel après l'intense histoire de Monkomarok, elle se dirige vers l'épure d'un blues où les chansons parfois chantées en Arabe commencent à donner à voir le contour d'une identité artistique personnelle en construction. Elle décide ensuite de poursuivre son exploration en quartet. Alima est cette fois au centre de la création qui est son premier projet personnel qu'elle nomme d'ailleurs "Alima". Le projet, en fonction des conditions est parfois joué en trio ou en duo. C'est sous cette dernière forme que ses chansons prennent vraiment corps. Le public est unanime face à une énergie presque brute qui explore l'intime tout en restant à distance des sujets. C'est dans cet interstice que la poésie d'Alima s'exprime et c'est précisément ce que le projet Medea entend explorer.

En formule duo, avec un musicien complice depuis 20 ans Alima  veut donner libre cours à une interprétation de l’instant où son expérience mais aussi sa double culture vont s’exprimer. Un format réduit, un cadre qui permet l’improvisation et une mise en espace sonore sont les ingrédients de cette nouvelle création.

 



Retour Bookmark and Share
© Théâtre du Grand Rond 2011 - Admin