Théâtre du Grand Rond
23 rue des Potiers
31000 Toulouse
Tél. : 05 61 62 14 85

Inscription Ateliers de création adulte

Des ateliers destinés aux amateurs et amatrices sont proposés.
Chaque atelier est dirigé par un·e metteur·e en scène professionnel·le dont l'objectif est de créer un spectacle présenté au Théâtre en fin d'année. Il reste encore des places.
Toutes les infos ici.


Journal n°45 - septembre/décembre 2017

Feuilletez le journal ici.


    


Suivez notre actualité en vous inscrivant à notre newsletter en cliquant ici !



> Lire la suite...
All'Arrabbiata


© Myriam Navas
Compagnie : TRILCES Théâtre
De : Ascanio Celestini
Avec : Lucas Lemauff, Renata Antonante, Pablo Seban
Regard extérieur : Michaël Egard

Représentation(s) :

du 18 juillet au 5 août à 20h30
genre : Voyage épicé en Italie
durée : 1h


Ils et elle ont écumé les villes, les places et les salles de France et de Navarre… On a bien galéré mais ils et elle ont fini par accepter de poser leurs valises pour la deuxième fois sur nos planches pour ce cabaret culotté dont on est absolument fans ! Nous ne saurions que trop vous conseiller de venir déguster d’urgence ce condensé d’intelligence et d’humour, entre théâtre et chansons, grosses impertinences et vraie malice…

Au commencement, il y a les textes d’Ascanio Celestini : auteur, comédien et metteur en scène italien. Il est très connu là- bas, notamment pour ses chroniques télévisuelles dans lesquelles il critique le pouvoir, les modes de pensées et le modèle économique actuel (oui, oui, y’a encore des gens qui font ça !). Puis, il y a Renata et Pablo qui traduisent et adaptent ces textes pour les porter au plateau avec brio… Et avec Lucas aussi, qui pose ses notes de piano sur quelques chansons engagées du répertoire italien… et qui en profite pour jouer – brillamment – une drôle de comédie !


Voilà donc les ingrédients de cette recette bien relevée, qui permet de poser les bonnes questions : « connaissez vous vraiment les pauvres ? », « savez vous que tout s’achète, tout se vend, surtout la merde ? » « Êtes-vous plutôt adepte de la main aux fesses ou partisan du coup de pied dans les couilles ? ».  On rit… jaune parfois, on est scotché, on applaudit… Pas de doute : la sauce prend, et ne vous lâche plus : pas une minute de répit, et une évidence : on veut du rab !



Retour Bookmark and Share
© Théâtre du Grand Rond 2011 - Admin