Théâtre du Grand Rond
23 rue des Potiers
31000 Toulouse
Tél. : 05 61 62 14 85

Devenir associé·e de la SCIC

Si vous souhaitez faire partie de la vie du Théâtre, nous vous invitons à rejoindre l'aventure en souscrivant une part de la SCIC et devenir associé·e du Théâtre !
Toutes les informations par ici.


    


Suivez notre actualité en vous inscrivant à notre newsletter en cliquant ici !



> Lire la suite...
Moha Le Fou, Moha Le Sage


© Jean-Pierre Estourne, Claire-Amandine Bordet, Manon
Compagnie : L'Agit Théâtre,
De : Tahar Ben Jelloun
Mise en scène : François Fehner,
Avec : Chiko (Mohamed Manseri) ,
Musicien(s) : José Fehner ,


Représentation(s) :

Du 2 au 6 mai 2017 à 21h
genre :
5ème dimension #5
durée : 1h


Comme c'est la tradition maintenant depuis quelques années, nous accueillons en ce joli mois de mai, le spectacle qui a remporté l'année passée le Coup de Chapeau. Et le lauréat de l'édition 2016 n'est autre que Moha le Fou, Moha le Sage que nous avions reçu la saison passée dans le cadre de l'apéro-spectacle. Moha le Fou, Moha le Sage est un grand poème de Tahar Ben Jelloun sur la conscience de la terre et du temps, pensée de sable, rempart à l’ordre et au pouvoir.

Le Festival Coup de Chapeau 2017 se tiendra du 10 au 12 mai au Chapeau Rouge

Nous sommes particulièrement heureux·euses d’accueillir L'Agit, habituée de nos planches, cette création, ces mots et ce qu’ils véhiculent. Et si vous voulez découvrir un comédien hors pair, c’est le moment. De quoi ça cause ? On y vient !
Qui, au Maghreb, ne connaît Moha ? On l’a entendu déclamer sur une place publique. On l’a vu déchirer de vrais billets devant une banque. Il a tiré au clair l’étrange histoire d’une ancienne et puissante famille, sur le secret de l’esclave noire et celui de la petite domestique, chacune interdite de parole. Il a pris à parti le technocrate et le  psychiatre, conversé avec Moché, le fou des Juifs, et avec l’Indien, cet autre exclu. Arrêté, tué, enterré, Moha ne cesse de parler, et sa parole ne peut tarir car elle est la tradition maghrébine même, la vérité lyrique qui résiste. Moha raconte son peuple, Tahar Ben Jelloun raconte Moha : allez donc arrêter le vent sur les sables.
 



Retour Bookmark and Share
© Théâtre du Grand Rond 2011 - Admin