Théâtre du Grand Rond
23 rue des Potiers
31000 Toulouse
Tél. : 05 61 62 14 85

Protocole d'accueil en temps de Covid

Pour tout savoir sur nos conditions d'accueil, les horaires et les bonnes pratiques, c'est par ici.


#cultureENFEU

Les messages #cultureENFEU reçus sont lisibles ici !
Et pour vous, que signifie pour vous assister aux spectacles vivants ?
Envoyez-nous vos textes à cultureenfeu@grand-rond.org.


Devenir associé·e de la SCIC

Si vous souhaitez faire partie de la vie du Théâtre, nous vous invitons à rejoindre l'aventure en souscrivant une part de la SCIC et devenir associé·e du Théâtre !
Toutes les informations par ici.


    


Suivez notre actualité en vous inscrivant à notre newsletter en cliquant ici !



> Lire la suite...
La Muette


© Emilie Cay
Compagnie : A'Corps Imparfaits
De : Chahdortt Djavann
Mise en scène : Marie-Paule Gesta
Avec : Antoine Bersoux, Alexandra Malfi,
musique : Paco Serrano, lumières : Kantuta Varlet, scénographie : Antoine Bersoux, costumes : Drôles de Bobinesn, Diffusion : Rachida Amaouche

Représentation(s) :

Du 22 novembre au 3 décembre 2016 à 21h
du mardi au samedi (relâche les dimanche et lundi)
le mardi : 1 place achetée = 1 place offerte !
genre : voix persane
durée : 1h05


 


En partenariat avec le Festival Migrant'Scène de la Cimade.
Téléchargez le programme du festival

« J'ai quinze ans, je m'appelle Fatemeh mais je n'aime pas mon prénom. Je vais être pendue bientôt... ». Voici les premiers mots du lumineux et bref roman de Chahdortt Djavann, encensé par Tahar Ben Jelloun. Fatemeh y retrace le destin de sa famille à travers celui de sa tante, la Muette, et de l’extraordinaire histoire d’amour qu’elle vivra, dans un pays où l’amour peut conduire à la potence. C’est la pièce adaptée du roman que nous aurons la chance de découvrir durant cette quinzaine.

L’écriture de Chahdortt Djavann est limpide comme une source d’eau qui nous abreuve d’une histoire amère et qui nous secoue. Ce qui est remarquable dans ce bref roman c’est cette architecture du vrai, d’un réel qui nous vient de loin mais qui nous concerne parce qu’il s’agit d’une des facettes de la condition humaine telle qu’elle existe aujourd’hui dans une des plus prestigieuses civilisations du monde.
"(…) L’Iran de la petite Fatemeh et de sa tante la muette est un cauchemar. Tôt ou tard, le jour se lèvera avec le soleil de la justice et de la beauté. Ce roman en est la preuve." Tahar Ben Jelloun.
Née en 1967, à Téhéran, Chahdortt Djavann fuit le régime iranien après une condamnation à mort et arrive en France en 1993, sans connaître un seul mot de français. Elle finit par intégrer l’université où elle soutient un doctorat sur “la création littéraire dans la langue de l’autre.



Retour Bookmark and Share
© Théâtre du Grand Rond 2011 - Admin