Théâtre du Grand Rond
23 rue des Potiers
31000 Toulouse
Tél. : 05 61 62 14 85

Devenir associé·e de la SCIC

Si vous souhaitez faire partie de la vie du Théâtre, nous vous invitons à rejoindre l'aventure en souscrivant une part de la SCIC et devenir associé·e du Théâtre !
Toutes les informations par ici.


    


Suivez notre actualité en vous inscrivant à notre newsletter en cliquant ici !



> Lire la suite...
Le 11/11/11 à 11h11 étonnant, non ?


© Victor Jouanneau
Compagnie : Jean Séraphin,
De : Pierre Desproges,
Mise en scène : Alain Piallat,
Avec : Marc Compozieux, Alexis Gorbatchevsky,

Représentation(s) :

Du 5 au 16 juillet 2016 à 21h
Du 19 au 23 juillet 2016 à 20h30
Du mardi au samedi (relâche les dimanches et lundis)

Genre : théâtre bien parallèle
Durée : 1h15


C’est un spectacle avec des textes de Desproges, des chansons de Desproges, des aphorismes de Desproges, des silences de Desproges, des photos de Desproges, mais pas avec Desproges parce qu’il est mort il y a 26 ans. Tant pis pour lui car en 10 minutes on arrête de penser « ce serait mieux avec lui » pour profiter simplement de Marc Compozieux et d’Alexis Gorbatchevsky. Et s’il est pas content, le père Desproges, il a qu’à le dire  !

Autant le dire tout de suite, nous sommes de grands fans de ce spectacle. Les fidèles du Grand Rond savent qu’il a déjà été accueilli deux fois mais nous nous sommes dit qu’il n’y avait pas de meilleur moyen de débuter l’été. Et l’équipe du spectacle pensait la même chose !

« On n'a quand même pas pris la Bastille pour en faire un opéra ! »

« Alunissage : Procédé technique consistant à déposer des imbéciles sur un rêve enfantin. »

« L'adulte ne croit pas au Père Noël. Il vote. »

« Testis unus, testis nullus : on ne va pas bien loin avec une seule couille. »

« L'homme de science le sait bien, lui, que seule la science, a pu, au fil des siècles, lui apporter l'horloge pointeuse et le parcmètre automatique sans lesquels il n'est pas de bonheur terrestre possible. »

« Pour que votre voyage de noces soit un succès total sur le plan touristique, sentimental et sexuel, la première chose à faire est de partir seul. »

« Au Paradis, on est assis à la droite de Dieu : c'est normal, c'est la place du mort. »





Retour Bookmark and Share
© Théâtre du Grand Rond 2011 - Admin