Théâtre du Grand Rond
23 rue des Potiers
31000 Toulouse
Tél. : 05 61 62 14 85

Devenir associé·e de la SCIC

Si vous souhaitez faire partie de la vie du Théâtre, nous vous invitons à rejoindre l'aventure en souscrivant une part de la SCIC et devenir associé·e du Théâtre !
Toutes les informations par ici.


    


Suivez notre actualité en vous inscrivant à notre newsletter en cliquant ici !



> Lire la suite...
Panard et Grodo


©DR
Compagnie : Coatimundi (PACA)

Représentation(s) :

Du mardi 17 au samedi 21 novembre 2015 à 19h

Genre : marionnettes
Durée : 45 minutes

Participation libre mais nécessaire !
Ouverture des portes à partir de 18h30




Panard et Grodo sont des quadras pas vraiment wonder boys mais plutôt babas adeptes de la cannette, des santiags et de Jimmy Hendrix.
Tels deux bouffons inspirés ils tirent des bords dans un quotidien qui est le plein milieu de la marge.
Ils sont lumineux, sordides et déraisonnables. La raison ne fait certes pas partie de leur panoplie. Ils ont une façon de s'en servir qui leur mord les doigts.

JE NE SUIS PAS un fan de marionnettes, et pourtant... Panard et Grodo sont des bouffons très modernes. Ils " causent " le français de la rue et n'en retiennent, souvent, que le plus savoureux. Ils ne sont guère intelligents, mais sont - se croient? - très malins, comme beaucoup de nos contemporains. Dans ce monde impitoyable, où la concurrence doit être libre et non faussée et où les faibles sont irrémédiablement écartés, nos héros développent donc sans cesse des techniques de survie. Quand leurs combines marchent, ils ont l'exaltation grandiose. Quand elles foirent c'est la déprime totale. Panard et Grodo sont excessifs comme des adolescents qui ont mal vieilli.
Mine de rien, Les Filozofes en disent long sur notre époque épique. Nos compatriotes nous jugent sur notre " look ", notre capacité à produire de la richesse, nos performances de possédants, notre poids en euros.
Ce qu'il y a de très fort dans ce spectacle, c'est que Jean-Claude Leportier et Éric Poirier réussissent à me faire aimer Panard et Grodo, alors que je n'aurais pas eu envie de les fréquenter. La mise en scène (Catherine Krémer) et le jeu des manipulateurs, bourrés d'une énergie violente, transforment les marionnettes en des êtres humains drôles et attachants. Et me restituent l'espoir.
Je ne me suis pas ennuyé une minute. Il ne faut jamais juger sur les apparences.

Vincent Cambier (Les Trois Pilats - Avignon)

Spectacle présenté en lien avec la résidence de territoire de la Compagnie Coatimundi organisée par l'Usinotopie.

Pour aller plus loin c'est ici !
 



Retour Bookmark and Share
© Théâtre du Grand Rond 2011 - Admin