Théâtre du Grand Rond
23 rue des Potiers
31000 Toulouse
Tél. : 05 61 62 14 85

 [ LA BIENNALE / Arts Vivants / International ]
24 SEPTEMBRE AU 12 OCTOBRE 2019 ! Après la conférence de presse de mardi 28 mai,
toutes les infos de l'évènement sur le site dédié : http://labiennale-toulouse.com/
N'hésitez pas à aller cliquer !


[à l'écoute] Émission Au Grand Rond si j’y suis, du mardi 14 mai de 14h à 15h sur Radio Mon Païs (90.1)

Ils seront autour des micros pour répondre à nos questions :
- l'équipe d'ARTO.
- le groupe Marcel Dorcel et son orchestre de merde, qui nous ont joué en playback deux chansons
- la compagnie de l'AGIT Théâtre
- Marc Compozieux pour sa chronique.

à écouter ici


Journal n°50 - mai/août 2019

Feuilleter le journal ici


    


Suivez notre actualité en vous inscrivant à notre newsletter en cliquant ici !



> Lire la suite...
Histoire de Julie qui avait une ombre de garçon


©DR
Compagnie : Comme une Compagnie,
De : Christian Bruel,
Mise en scène : Sarah Cousy,
Avec : Nicolas Luboz, Charlotte Castellat,

Représentation(s) :
Le Mercredi 27 Janvier 2016 à 15:00:00
Le Samedi 30 Janvier 2016 à 15:00:00
Le Mercredi 03 Février 2016 à 15:00:00
Le Samedi 06 Février 2016 à 15:00:00
Le Mercredi 10 Février 2016 à 15:00:00
Le Samedi 13 Février 2016 à 15:00:00

A partir de 6 ans

Après le succès de son précédent spectacle L’île Turbin tiré de l’album Travailler moins pour lire plus, nous sommes ravis d’accueillir la toute nouvelle création jeune public de Comme Une Compagnie. Sarah Cousy a cette fois travaillé d’après l’album Histoire de Julie qui avait une ombre de garçon, très grand succès dans les années 70 qui n’a (malheureusement) pas pris une ride !

Julie est une charmante gamine très « nature », dynamique, tendre, un rien insolente, jamais à court d'idées saugrenues. « Un vrai garçon manqué » lui répètent ses parents, déçus qu'elle ne corresponde décidément pas à l'image qu'ils se font d'une fillette de huit ans.
Si bien qu'un matin, l'ombre de Julie est devenue celle d'un petit garçon qui caricature le moindre de ses gestes. D'abord amusée par ce faux double qu'elle est la seule à voir, Julie est bientôt gagnée par un trouble identitaire profond. Elle tente de se débarrasser de l'usurpateur par tous les moyens : elle saute dans les flaques d'eau, claque les portes derrière elle, recherche systématiquement l'obscurité et la nuit. Mais rien n'y fait. Allez donc vous défaire d'une ombre qui n'est même pas la vôtre ! Les parents de Julie la traitent de garçon manqué, elle en déduit qu’elle est donc une fille pas réussie. Quelle affaire ! Julie est Julie, elle le sait pourtant !
Un conte moderne et poétique autour de la question de l’identité et du pouvoir de s’affirmer tel qu’on est.



Retour Bookmark and Share
© Théâtre du Grand Rond 2011 - Admin