Théâtre du Grand Rond
23 rue des Potiers
31000 Toulouse
Tél. : 05 61 62 14 85

Protocole d'accueil en temps de Covid

Pour tout savoir sur nos conditions d'accueil, les horaires et les bonnes pratiques, c'est par ici.


#cultureENFEU

Les messages #cultureENFEU reçus sont lisibles ici !
Et pour vous, que signifie pour vous assister aux spectacles vivants ?
Envoyez-nous vos textes à cultureenfeu@grand-rond.org.


Devenir associé·e de la SCIC

Si vous souhaitez faire partie de la vie du Théâtre, nous vous invitons à rejoindre l'aventure en souscrivant une part de la SCIC et devenir associé·e du Théâtre !
Toutes les informations par ici.


    


Suivez notre actualité en vous inscrivant à notre newsletter en cliquant ici !



> Lire la suite...
Tout le monde peut en cacher un autre


© Laurence Navarro
Compagnie : Compagnie de l'autre
De : Alex Caillot
Mise en scène : Muriel Benazeraf,
Avec : Alex Caillot & Martin Ortiz

Représentation(s) :

Du mardi 2 au samedi 13 septembre 2014 à 21h - Relâche dimanche et lundi - durée 1h15


Ils sont deux. La femme du premier est partie alors que la compagne du second l’a quitté. Nuance. Ils sont deux, seuls mais ensemble, à essayer, coûte que gouttes sur le front qui coulent, de comprendre ce qu'ils n'ont pas compris. Scènes de vie, scènes de ménage, inversion de rôles, une hilarante psychothérapie de couple dans laquelle Freud ne retrouverait pas ses petits.

Après avoir ré-accueilli Mon toit du monde à moi c’est toi pour nos 10 ans, nous ne pouvions pas ne pas reprogrammer le second opus de la Compagnie de l’Autre. Après avoir cherché la femme idéale dans le premier, demandons-nous dans le second, pourquoi elle est partie ! Une vision du couple ironique et décalée, pleine de tendresse, enrobée d’un humour constant. Un régal d’écriture. Deux comédiens hors pair. Une mise en scène ingénieuse... bref, un spectacle comme on en voit peu.

" Muriel Benazeraf a construit une mise en scène maligne et virevoltante, traduisant en mouvements rapides et déstabilisants l'équilibre précaire des relations entre ces deux hommes et leurs femmes, absentes mais présentes, tout en n’étant pas tout à fait là, ni ailleurs non plus. Frontière floue entre les vérités, ce spectacle n'impose rien mais donne à voir la vie comme elle vient
. " Sud Ouest

AvisPresse

Retour Bookmark and Share
© Théâtre du Grand Rond 2011 - Admin