Théâtre du Grand Rond
23 rue des Potiers
31000 Toulouse
Tél. : 05 61 62 14 85

Journal n°48 - septembre/décembre 2018

Feuilletez le journal ici.


    


Suivez notre actualité en vous inscrivant à notre newsletter en cliquant ici !



> Lire la suite...
La Coopérative

Du 11 au 15 décembre 2018 à 21h
Genre : C’est quand que ça change #1 ?
Durée : 1h10

Que faire du réel avec nos idéaux ? C’est l’histoire de Sylvette, Jean-Marc, Arnaud, Manu… de leurs vies qui s’entrechoquent au sein d’une entreprise un peu particulière. Coopérer ? Oui mais comment ? Ils tâtonnent, comme chacun·e d’entre nous, artisan·e·s d’un mouvement collectif à réinventer. La Coopérative est un spectacle empli d’humanité, drôle à mesure qu’il touche au plus près de l’âme et de nos contradictions les plus intimes. Indispensable !

> En savoir plus


Peau d'âne
A partir de 7 ans

Du 28 novembre au 15 décembre 2018 à 15h
Les mercredis et samedis
Genre : théâtre, marionnette
Durée : 1h

Oubliez tout ! Le titre pourrait vous emmener vers un imaginaire de conte de fées, des chansons, un gâteau d’amour… mais que nenni ! Les ingrédients de ce Peau d’âne mitonnent une toute autre recette. Les ingrédients donc : neuf marionnettes, une comédienne-circassienne et un conte pour nous retracer l’histoire de cette fille trop aimée par son père. Un spectacle tout en finesse, un univers qui lorgne sur le merveilleux, un pari totalement réussi.


> En savoir plus

Les Oiseaux sortent de la nuit avec des chansons de secours

du 11 au 15 décembre 2018 à 19h
Genre : Corentin Grellier en solo

Durée : 50 mn
Participation libre mais nécessaire !
Ouverture des portes à 18h30

C’est en tant qu’auteur et chanteur du  groupe CAMU que Corentin Grellier a fait ses premières apparitions sur scène. Après un Prix d’écriture Claude Nougaro et l’album Des vagues et des hommes, il revient en solo. La simplicité d’un guitare-voix laisse toute la place aux mots, à la ciselure des textes et aux histoires qu’il raconte. Il propose une écriture riche et précise, où les jeux de mots riment avec le « je » des maux et où l’assonance souvent crée le sens.

> En savoir plus
© Théâtre du Grand Rond 2011 - Admin